FONDATION DES MARISTES de Puylata

Menu

Bibliographie

Reconnue d’utilité publique le 25 avril 1997, la Fondation des Maristes de Puylata a été fondée à l’initiative du Père Marc Perrot. Elle a pour objet de développer toutes actions sociales et culturelles et d’apporter une aide à tous organismes poursuivant un but éducatif, artistique, culturel ou charitable fidèles aux méthodes éducatives et à l’esprit de la Congrégation des Pères Maristes.

La Fondation recueille les dons et legs au profit des projets et œuvres qu’elle soutient, administre et gère son patrimoine immobilier, participe au développement de nouveaux projets.

Concrètement en France et à l’étranger nous soutenons des projets d’éducation en partenariat avec Sainte-Marie Lyon ainsi que notamment le Collège Supérieur, les Petits Chanteurs, Le lycée professionnel Jehanne de France, le Temps des Vacances et en Afrique : le Collège Marc Perrot à Dakar et l’Ecole Sainte Christine à Kinshasa.

Editoriaux du Père Marc Perrot issus de la revue Lyon-Mariste

Lyon-Mariste n°78 décembre 1997

"Que chacun de nous se dise :" Je suis l'instrument de la providence, je suis fondateur. Oui, Messieurs, nous sommes tous fondateurs."

Jean Claude Colin

Le 25 avril 1997, le premier ministre signait le décret d'utilité publique de la Fondation des Maristes de Puylata (1), aboutissement de plusieurs années de démarches effectuées avec un double objectif.

Assurer l'œuvre entreprise, monté Saint-Barthélemy. Lui donner plus de sécurité, plus de force, plus de ressources ; l'enraciner à nouveau à un moment où la congrégation des pères maristes ne peut la nourrir en hommes, tout en désirant que son esprit continue à l'inspirer.

Espérer en l'avenir, espérer dans l'équipe de laïcs qui anime l'Externat, non seulement pour poursuivre l'œuvre d'éducation existante mais pour étendre cette œuvre à des domaines éducatifs ou culturels non encore abordés, en France ou à l'étranger, afin que vive de façon nouvelle l'esprit de la Vierge Marie en ces œuvres.

Assumer et entreprendre : la Fondation, nous l'espérons, aidera à réaliser ce double objectif.

(1) Guillaume Puylata, gendre d'Octavio Mey qui fit bâtir au XVIIe siècle le bâtiment principal des maristes de la montée Saint Barthélémy, a laissé son nom à l'ensemble de la propriété.